DR JEKYLL ◆ MS HYDE

Blog lifestyle, humeur, beauté, découvertes

Mon produit naturel anti-acné presque miraculeux : l’achillée millefeuille

Posted by : | septembre 10, 2014

Comme je vous le disais dans le premier opus de ma chronique acnéique post Diane 35, je souffre de retour en mode warrior de mon acné suite à l’arrêt de ma pilule. Ça fait presque 4 ans que je teste différents produits, remèdes etc… en espérant soigner une bonne fois pour toutes mon acné, si possible de manière naturelle et durable.

Bon, alors, ne nous emballons pas, je n’ai pas encore éradiqué tout à fait le problème, mais c’est en très bonne voie. Et ce, notamment grâce à un produit naturel qui est devenu un chouchou, à savoir : Miss Achillée Millefeuille.

Remèdes anti acné naturels : achillée millefeuille

L’achillée Millefeuille : la plante des guerriers
___

Quoi de mieux que la plante découverte par Achille (d’où son nom) pour guérir les blessures de ses soldats lors de la guerre de Troie, afin de livrer bataille contre l’acné ? Ses différents surnoms (herbe à la coupure, herbe à la saignée, herbe-aux-charpentiers, herbe-aux-militaires, saigne-nez) indiquent ses emplois traditionnels pour soigner les plaies et blessures de toutes sortes. D’ailleurs, durant la seconde guerre mondiale, l’achillée millefeuille constituait une partie du kit de première urgence porté par chaque soldat qui, faute de médicaments, pouvait soigner des blessures légères avec cette plante.

Les vertus générales de l’achillée millefeuille
___

Cette plante a des vertus très étendues :

  • Tonique
  • antispasmodique
  • hypotensive
  • anti hémorroïdale
  • hémostatique (arrête les hémorragies)
  • cicatrisante

Mais elle se révèle particulièrement efficace sur les sphères digestives et génitales (utilisée contre les règles irrégulières).

Les vertus de l’achillée millefeuille contre l’acné en particulier
___

Comme vous le savez, l’acné peut avoir de nombreuses causes différentes : hormonale, psychologique, digestive, dysfonctionnement rénal et j’en passe.
Ce qui est bien avec l’achillée millefeuille, c’est qu’elle a une action sur plusieurs sphères souvent mises en cause dans l’acné.

En ce qui me concerne, ce sont d’abord les propriétés cicatrisantes, anti-inflammatoires , astringentes et purifiantes qui m’intéressent plus particulièrement. En effet, elle s’avère incontournable pour accélérer la cicatrisation et prévenir l’infection des boutons que j’ai eus le malheur de triturer sur le moyen terme. A court terme, elle stoppe immédiatement les saignements engendrés par le charcutage. Elle se révèle donc une alliée précieuse pour les personnes souffrant de dermatillomanie comme moi.

De plus, au fil des utilisations, je constate que mes gros boutons inflammés diminuent significativement et que mes pores se resserrent. Le fait que l’achillée millefeuille stimule le flux sanguin est un atout non négligeable, puisque le teint paraît rapidement plus unifié, comme si vous aviez fait une mini séance de sport.

Ensuite, pour celles et ceux qui ont une acné directement liée à un dysfonctionnement digestif , l’achillée millefeuille peut leur donner un coup de pouce bienvenu puisqu’elle agit contre certains troubles digestifs tels que la constipation, les flatulences, l’inflammation des parois intestinales, les douleurs gastriques…

Enfin, j’ai remarqué un atout supplémentaire étonnant de l’achillée, surtout en usage interne : elle me procure une certaine sérénité. J’ai l’impression d’avoir plus d’assise, de gagner un peu en confiance, d’être plus « aware » lorsque je fais une cure d’infusion d’achillée. Oui, alors bon, je ne suis pas branchée ésotérie, spiritualité etc, mais je suis bien obligée de constater que cette plante ne se contente pas de soigner les blessures physiques. Elle semble également soigner les blessures psychiques et émotionnelles. Et je pense que cet aspect participe de la guérison de mon acné.

Bref, vous l’avez compris, j’adoooooooore cette plante qui ne me quitte plus depuis que je l’ai découverte.

Mode d’emploi
___

Il faut savoir que la plante entière est comestible. Les personnes sensibles aux plantes de la famille des astéracées doivent tout de même être prudentes car l’achillée millefeuille peut leur provoquer des réactions allergiques cutanées.
On peut utiliser l’achillée millefeuille sous différentes formes (un peu comme pour toutes les plantes) : infusion, teinture, extrait liquide, jus, huile essentielle, hydrolat. Pour ma part, je n’ai testé que l’infusion et l’hydrolat.

L’infusion : pour usage interne et externe.

L’infusion se prépare à raison de 30 grammes par litre d’eau. On en prend 3 tasses (grand maximum) par jour, entre les repas. C’est la première méthode que j’ai testée. Mais je n’ai pas continué, car l’effet était manifestement trop violent pour moi. A la décharge de l’infusion d’achillée millefeuille, je me suis lâchée d’entrée en buvant plus de 3 tasses pendant quelques jours. Lorsque je me suis mise à saigner alors que je n’avais pas mes règles, j’ai tout de suite arrêté. Je pense qu’on oublie rapidement que la phyto-thérapie est très puissante et qu’il faut rester prudent dans son usage. Cependant, je compte bien tester de nouveau les infusions d’achillée millefeuille, mais très progressivement cette fois-ci et voir comment mon corps réagit. Je commencerai par une tasse par jour. La suite au prochain épisode.
Avant d’acheter de l’hydrolat d’achillée millefeuille, j’utilisais également l’infusion par voie externe : je trempais un coton dans l’infusion avant de le passer sur mon visage propre.

L’hydrolat : pour usage externe.

En gros c’est le tonique que j’utilise dans ma routine soins, matin et soir. Je le pulvérise sur le visage et le cou après m’être soigneusement nettoyé le visage et avant d’appliquer ma crème de jour. Et ça fait des miracles : le teint est tout de suite unifié, les pores resserrés et je sens que ça agit toute la journée et la nuit sur mes boutons inflammés et en cours de cicatrisation.
Ce qui marche bien également, c’est de placer une compresse imbibée d’hydrolat d’achillée millefeuille sur les endroits à problème et de laisser agir le plus longtemps possible.
Comme je n’ai pas utilisé les autres méthodes, je ne vous en parle pas.

Attention, il faut savoir que l’usage de cette plante est contre-indiqué pour les enfants, les sujets épileptiques, les femmes enceintes et allaitantes, certains des composants de l’achillée étant neurotoxiques et abortifs à fortes doses.

Où trouver l’achillée millefeuille ?
___

Je me procure la plante séchée pour mes infusions chez un herboriste (logique !), à savoir chez le Père blaize qui se trouve à Marseille et que je vous recommande vivement. Les 100g de plante coûtent 3 euros. Vous pouvez la commander sur leur site internet, mais attention aux frais de port élevés (9 euros). Il vaut mieux s’y déplacer si vous habitez Marseille ou les environs.

En conclusion
___

L’achillée millefeuille fait partie de mes meilleures découvertes pour prendre soin de ma peau acnéique. Et je compte bien explorer plus précisément ses autres indications. Sous forme d’hydrolat, elle s’avère indispensable dans ma routine soins, si bien que j’en emporte toujours un petit flacon spray dans mon vanity.

C’est un produit naturel, économique, facile d’utilisation et doux pour la peau. Que demander de plus ?
Ce n’est ni un cache-misère, ni un cache-symptômes, mais un véritable soin.

Par contre, pour les plus impatient(e)s, il ne faut pas vous attendre à ne plus avoir de boutons du jour au lendemain, of course ! De toute façon, je ne connais aucun produit ou médicament qui permette ceci (même pour Roaccutane et Diane 35, il faut attendre plusieurs mois avant de voir une différence). L’action de l’achillée millefeuille sur le teint et sur la cicatrisation quant à elle est presqu’immédiate. Par contre, il faut patienter quelques semaines pour voir une nette amélioration sur les boutons. Mais chaque jour on ne peut que constater l’évolution positive, et ça c’est vraiment encourageant.

___

Et vous, que faîtes-vous pour soigner votre acné ?
N’hésitez pas à partager ici vos expériences, astuces, découvertes, bonnes ou mauvaises.
C’est toujours intéressant.

[ SONDAGE ]
#HELP #MEGAIMPORTANT #SONDAGE
Si tu as 5 min de libre, au lieu de gâcher ton temps à faire des cadeaux inutiles à tes proches ou de faire une décoration de noël de mauvais goût dans ta bicoque, participe plutôt à mon sondage pour m’aider à lancer mon projet. :-)
Ou si tu veux simplement participer à l’esprit de Noël, ça se passe par ici :
http://goo.gl/forms/0eHkEQrAjT
En plus le sondage est d’actualité.
Merci d’avance pour ta participation.
A partager sans modération.

Mots-clefs :, , , , , , , , , , , ,

23 Comments

  1. Alice
    Posted 12 novembre 2014 at 18 h 43 min | Permalink

    Coucou ! Je souffre moi aussi d’acné et surtout de dermatillomanie (donc mon acné est de pire en pire, c’est l’HORREUR !).

    Je souhaiteras essayer cette plante. Quelle quantité recommandes-tu de commander ?

    Merci pour cet article vraiment très bien fait, ça me donne un peu de courage !

    • Dr Jekyll
      Posted 12 novembre 2014 at 19 h 52 min | Permalink

      Bonjour Alice,
      Pour ma part, j’avais acheté 100 g de plante chez l’herboriste, et je n’ai pas encore tout utilisé.
      Mais comme je l’ai dit dans mon article, je me sers plutôt de l’hydrolat désormais. En général je commande directement 3 bouteilles d’hydrolat de 200 ml. Ça me dure environ 4-5 mois. Par précaution, je conserve mes bouteilles au frigo en attendant de les consommer.
      J’aurais plein de choses à dire sur la dermatillomanie. J’avais prévu d’écrire un article dessus, mais en ce moment je me concentre sur la création de mon entreprise. Mais n’hésite pas à revenir sur le blog pour voir s’il y a du nouveau ou à t’abonner au flux RSS.
      En tous cas, d’après mon expérience, tu limiteras déjà les dégâts liés à la dermatillomanie en utilisant cette plante.
      Bon courage à toi, et n’hésite pas si tu as d’autres questions ;-)

  2. Alice
    Posted 15 novembre 2014 at 15 h 24 min | Permalink

    Merci beaucoup pour ta réponse !

    J’ai encore des questions, oh oui ! Que penses-tu de l’achillée sous forme de gélules ? J’en ai vu sur le site iherb

    Et où peut-on trouver ces fameux hydrolats (dans lesquels je place tout mon espoir de survie, non je plaisante!) ?

    Très bon week-end !

    • Dr Jekyll
      Posted 15 novembre 2014 at 20 h 21 min | Permalink

      Je n’ai jamais testé l’achillée sous forme de gélules. Je préfère utiliser les produits les plus bruts et les moins transformés possibles quand je le peux. C’est pour ça que j’ai privilégié la plante telle qu’elle ou sous forme d’hydrolat. Mais pourquoi pas ? C’est comme quand tu avales des comprimés de vitamine C au lieu de consommer directement des oranges ou des kiwis. C’est bien, ça dépanne, ça facilite la vie, mais ça a d’autres petits inconvénients. A toi de voir.

      Mais attention, comme tu as pu le lire dans l’article, les effets de cette plante sont puissants. Ce n’est pas à prendre à la légère. Si c’est pour assainir et réparer ta peau, il me semble qu’un usage externe sous forme d’hydrolat est plus adapté. Les éventuels effets indésirables devraient être moindres.
      Si tu souffres réellement d’acné, tu peux tester l’achillée en usage interne (tisane ou gélules…), mais avec précaution (attention aux contre-indications, au dosage…).

      Concernant l’hydrolat, je l’achète sur le site Aroma-Zone, mais tu peux en trouver ailleurs sur internet, voire peut-être dans des boutiques bio ou spécialisées. Et quand je suis à court d’hydrolat, je me fais une tisane concentrée pour 2 ou 3 jours que je mets dans un vaporisateur et que j’applique comme l’hydrolat.

      J’espère que tu y vois plus clair. Bon we à toi aussi.

  3. Alice
    Posted 18 novembre 2014 at 20 h 10 min | Permalink

    Merci pour ta réponse. J’ai commandé l’hydrolat, je l’attends avec impatience !

    Je souhaiterais également faire une cure d’achillée en usage interne, saurais-tu s’il te plaît s’il faut commencer la cure à un moment particulier du cycle ?

    A bientôt !

    • Dr Jekyll
      Posted 18 novembre 2014 at 21 h 24 min | Permalink

      Coucou Alice,

      Je suis curieuse de savoir ce que tu vas en penser. N’hésite pas à venir me faire part de ton retour quand tu l’auras essayé.

      Pour ce qui est de la cure en interne, effectivement j’imagine qu’il y a des moments plus appropriés. Mais je ne m’y connais pas assez en fonctionnement hormonal pour te dire. Il me semble juste que l’achillée a un effet progesterone-like (à vérifier hein). Et cet effet peut être plus ou moins intéressant selon la période du cycle. T’es bien avancée, ahah ? Il faudrait que tu voies ça avec un endocrinologue ou un naturopathe. Moi j’avais cherché un endocrinologue naturopathe, entre autres pour répondre à cette question, mais en vain.
      Si jamais tu trouves la réponse, je suis preneuse.

      A bientôt !

  4. Alice
    Posted 10 décembre 2014 at 16 h 41 min | Permalink

    Bonjour,

    Cela fait un peu plus de deux semaines que je teste l’achillée sous forme d’hydrolat (commandé chez Aroma Zone) et à ma grande déception je n’ai pas constaté d’amélioration. Peut-être que cela dépend du type de peau, ou peut-être l’amélioration de ton acné est-elle aussi due à un autre facteur ? Quoi qu’il en soit, cela n’a pas marché pour moi. Tant pis, et au plaisir de te relire bientôt !

    • Dr Jekyll
      Posted 12 décembre 2014 at 11 h 04 min | Permalink

      Bonjour Alice,

      Je confirme : tous les produits dépendent du type de peau ainsi que de plain d’autres facteurs. Ce qui marche pour quelqu’un ne marche pas forcément pour tout le monde malheureusement. Ce serait trop simple.
      Tu n’as même pas constaté d’amélioration au niveau de ton teint, des rougeurs et de la cicatrisation ?
      L’acné a des causes tellement différentes. Et parfois, ce que l’on prend pour de l’acné n’en est pas.
      Pour ma part, je continue l’achillée millefeuille sous forme d’hydrolat car ça me donne un vrai coup d’pouce. Mais je viens d’identifier la véritable cause de mes boutons : le GLUTEN. Ca fait un mois que je l’évite, et je n’ai plus de nouveaux boutons tant que je n’en mange pas. L’hydrolat m’aide à cicatriser les anciens boutons.
      En fait il s’agissait de boutons d’allergie. Je pense avoir réglé 95 % de mon problème, non sans contraintes par contre.
      Pour soigner sa peau il faut souvent passer par plusieurs pistes. Moi j’aurai mis 4 ans à identifier le vrai problème. Pour te dire…
      J’espère que tu y parviendras plus rapidement que moi.

  5. Alice
    Posted 19 décembre 2014 at 12 h 47 min | Permalink

    Bonjour,

    Je me demandais si moi aussi mon acné n’est pas due à quelque chose dans mon alimentation. Mais elle est localisée sur le menton, ce qui je crois est plus le signe d’un dérèglement hormonal que de « boutons d’allergie » comme tu dis. Je n’ai jamais de boutons sur les joues par exemple.

    Depuis peu, j’évite le lait de vache tant que possible, mais pour l’instant cela ne m’a pas empêché d’avoir des inflammations avant les règles.

    J’aurais voulu savoir si tu pensais qu’une acné localisée sur le bas du visage pouvait néanmoins être le signe d’une intolérance alimentaire. Je sais bien que tu n’es pas médecin, mais je crois que tu es quelqu’un qui est passé par le même désarroi que moi, c’est pourquoi ton expérience me serait utile. Les dermatologues consultés me proposent des crèmes qui m’assèchent la peau ou la pilule, que je n’envisage pas de reprendre.

    Un grand merci !

    • Dr Jekyll
      Posted 19 décembre 2014 at 13 h 35 min | Permalink

      Coucou Alice,

      Effectivement je ne suis pas médecin, mais je peux partager avec toi mon expérience.
      Il est vrai que le plus souvent les gros boutons inflammés dans le bas du visage sont le signe d’un dérèglement hormonal.
      Le moment où ils apparaissent peut également te donner une piste. S’ils apparaissent tout le temps à un certain moment de ton cycle menstruel, c’est un signe de plus qu’il s’agit sûrement d’acné hormonale.
      Une fois j’avais trouvé un schéma indiquant les causes de l’acné selon la localisation des boutons sur le visage. Malheureusement je ne le trouve plus.
      Je pense que les boutons d’allergie peuvent apparaitre un peu partout. C’est mon cas par exemple. Depuis que j’évite le gluten, j’ai de moins en moins de gros boutons inflammés au menton et à la mâchoire (et partout d’ailleurs). Donc rien n’est simple. Le mieux est de faire des tests, comme tu l’as fait pour le lait de vache par exemple. Malheureusement, pour que le test soit significatif, il faut supprimer complètement l’aliment soupçonné pendant un mois minimum. Sinon, on ne peut jamais être sûr du résultat. Un doute subsiste.

      Donc, pour répondre à ta question : OUI, ton acné dans le bas du visage peut être due à une intolérance alimentaire, mais pas que. Il peut y avoir plusieurs causes à ton acné. Et là ça complique les choses.
      Moi, par exemple, je pense cumuler intolérance au gluten et petit dérèglement hormonal. Et je pense être également allergique aux sulfites. Bref, si je ne mangeais que des fruits et légumes et ne buvais que de l’eau, je pense que je n’aurais presque plus de problèmes (pitié !!).
      Et je pense qu’allergie ou non, il vaut mieux réduire la consommation de lait de vache et de gluten, et diversifier le plus possible les aliments que l’on ingère.

      Quant aux dermatos et leurs remèdes, no comment ! Tous ceux que j’ai vus semblent avoir appris une seule façon de « soigner » (en fait cacher les symptômes) l’acné. Ils semblent s’y tenir pendant toute leur carrière sans prendre de recul et sans s’informer plus que ça. Et en plus ils sont soudoyés par les labos pharmaceutiques.
      J’aimerais bien en rencontrer un différent, mais je n’ai pas eu cette chance jusqu’à présent.

      Voilou. Fin du roman ;-)
      Bon courage dans tes recherches.

    • Dr Jekyll
      Posted 19 décembre 2014 at 13 h 44 min | Permalink

      Une autre piste. Je ne sais pas si tu fumes, mais si c’est le cas, il faut savoir que ça a une influence non négligeable sur les hormones, et ce à plusieurs niveaux.

  6. Alice
    Posted 19 décembre 2014 at 16 h 34 min | Permalink

    Merci beaucoup pour ces conseils plein de bon sens ! A bientôt et joyeuses fêtes de fin d’année !

    • Dr Jekyll
      Posted 20 décembre 2014 at 14 h 16 min | Permalink

      Merci Alice. Si j’ai pu t’aider, j’en suis ravie. C’est un des objectifs de ce blog ;-)
      Passe également d’excellentes fêtes. Et n’hésite pas à revenir pour partager la suite de ton expérience.

  7. Anny
    Posted 24 mars 2015 at 11 h 27 min | Permalink

    Bonjour,
    Je ne souffre pas d’acné, mais depuis quelques jours je teste l’alchillée millefeuilles, pour un dérèglement hormonal. J’espère que ça va m’aider. Je prends la teinture-mère. Ma gynéco m’a suggéré une intervention invasive que je souhaiterais éviter.
    Je suis heureuse pour toi que tu aies enfin trouvé ce qui cause très probablement ton acné, ainsi qu’une solution pour améliorer tes problèmes de peau. :-)
    Bonne journée.

    • Dr Jekyll
      Posted 30 janvier 2016 at 18 h 38 min | Permalink

      Ohlala, désolée Anny de répondre si tard (genre presqu’un an après, la honte !).
      Merci pour ton commentaire. Du coup tu dois avoir du recul par rapport aux effets de l’alchillée. Ca t’a aidée ?

  8. MAT
    Posted 28 mai 2015 at 14 h 46 min | Permalink

    Bonjour !

    Merci pour cet article très intéressant ! Quel type de peau as-tu ? Je souhaiterais essayer les infusions contre l’acné mais j’hésite avec la pensée sauvage, la bardane…
    J’ai plutôt une acné hormonal je pense. Mais j’ai tout de même arrêté le gluten depuis peu pour m’assurer qu’il n’y a pas d’autres causes !

    Merci beaucoup :)

    • Dr Jekyll
      Posted 30 janvier 2016 at 18 h 52 min | Permalink

      Bonjour,

      Je dirais que j’ai une peau à problèmes, pour pas dire d’insultes ahah.

      Franchement, je ne peux pas te dire ce qui est mieux pour toi. L’acné peut avoir énormément de causes différentes, voire même plusieurs à la fois. Le mieux est de prendre l’avis d’un(e) naturopathe je pense si tu veux améliorer l’état de ta peau naturellement.

      J’ai arrêté moi aussi le gluten, et ça a eu de l’effet, même si ça ne suffit pas. En fait il faudrait que je fasse une update car mes problèmes de peau ont changé depuis cet article. Pour moi il ne s’agirait plus d’une cause hormonale uniquement. Je sais par exemple que dès que je mange du gluten ou des produits laitiers de vache, ou des aliments à fort indice glycémique ou que je fume, j’ai de nouveau de gros boutons inflammés. Bref, il y a tellement de choses imbriqués, c’est un gros casse-tête.

      Faire un test avec le gluten ça peut être une bonne idée, mais moi perso je regrette de ne pas avoir consulté un médecin avant, car j’ai arrêté et jamais repris. Mais du coup je ne peux plus faire le test de l’hypersensibilité au gluten officiel à moins d’en remanger pendant plusieurs semaines / mois. Donc je conseille de commencer par le médecin avant toute chose (désolée si cette réponse te parvient trop tard).

  9. Marion
    Posted 20 juillet 2015 at 6 h 52 min | Permalink

    Bonjour,
    Je viens d’arrêter la pilule et voici le retour en force de mon plus grand ennemi : L’acné (qui ne m’a jamais réellement quitté d’ailleurs…). J’ai testé tous les médicaments possibles durant mon adolescence. Le constat que j’ai pu faire est que mon acné est lié à mon stress et aux changements hormonaux. Le traitement qui me fait le plus d’effet est un masque d’argile verte avec une goutte d’huile essentielle d’arbre à thé.
    Je vais tester l’infusion d’achillée et peut-être aussi l’hydrolysat pour compléter!
    Merci d’avoir partagé votre expérience!

    • Dr Jekyll
      Posted 30 janvier 2016 at 18 h 56 min | Permalink

      Merci à toi Marion. Alors, qu’en est-il de ce test ? C’est concluant ?

  10. Nat
    Posted 1 février 2016 at 22 h 50 min | Permalink

    Bonjour, je suis tombée sur ton blog en cherchant une solution à mon problème d’acné commencé après l’arrêt de ma pilule. La tisane d’achillée millefeuille a tout simplement changer ma vie.
    J’ai cependant une question : combien de temps la prends-tu ? Fais-tu des pauses entre deux, ou la prends-tu en continue depuis plusieurs mois ?
    Merci pour ta réponse :-)

    • Dr Jekyll
      Posted 22 février 2016 at 11 h 20 min | Permalink

      Bonjour Nat,
      Ravie d’apprendre que l’achillée a eu un bon effet sur tes problèmes. Pour ma part, je ne l’utilise plus qu’en externe, comme tonique,et selon l’humeur et l’état de ma peau. Si tu la prends en interne, je te conseille de demander l’avis d’un(e) naturopathe ou d’un(e) herboriste ou de ton médecin (s’il a un avis sur la question). Mais à mon avis, je pense qu’il faut faire des pauses en fonction d’où tu en es dans ton cycle. A confirmer.

  11. Manon
    Posted 20 février 2016 at 19 h 45 min | Permalink

    Bonjour,
    J ai décidé de commencer une cure d’ Achillée millefeuille en tisane mais je prend aussi des gélules de Chardon Marie 2x par jour, pensez-vous qu’il est possible de prendre les 2? Je pensais commencer par 1 tisane / jour d’Achillee millefeuille pour voir comment mon corps réagit…
    Merci d’avance pour votre réponse

    • Dr Jekyll
      Posted 22 février 2016 at 11 h 23 min | Permalink

      Bonjour Manon,
      Je n’ai pas connaissance d’interactions entre l’achillée et le chardon, mais attention, c’est à faire confirmer par un spécialiste (naturopathe, herboriste, médecin…). En tous cas, je pense qu’il est sage de commencer par une petite tasse car (pour ma part en tous cas) ça s’avère puissant. N’hésite pas à venir nous dire ce qu’on t’aura conseillé.

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>